You Are Here: Home » ACTUALITÉ INTERNATIONAL » ONU: le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila veut des élections « sans ingérence extérieure ni dictat quelconque »

ONU: le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila veut des élections « sans ingérence extérieure ni dictat quelconque »

ONU: le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila veut des élections « sans ingérence extérieure ni dictat quelconque »

22007603_10155405354623801_6433836554054065279_n

Intervenant à la 72ème Assemblée générale de l’ONU samedi 23 septembre à New York, le chef de l’Etat Joseph Kabila a salué les avancées réalisées dans le processus électoral en cours  RDC avec l’enrôlement de près de 42 millions d’électeurs sur les 45 millions attendus. De ce fait, la marche de la RDC vers les élections «est irréversible », a-t-il affirmé sans avancer aucune date.

«J’affirme que le cap vers les élections crédibles, transparentes et apaisées est définitivement fixe et que notre marche dans cette direction est irréversible. Le tout, sans ingérence extérieure ni dictat quelconque », a déclaré Joseph Kabila, demandant toutefois aux « vrais amis » de son pays de soutenir « sincèrement le processus électoral en cours

Il n’a cependant pas avancé une date où ces élections, prévues par l’accord de la Saint Sylvestre au plutard le 31 décembre 2017, pourraient se tenir. Cette tâche, selon lui, revient à la Commission électorale nationale indépendante, « qui en est la seule institution compétente du calendrier électoral. »

Qui peut encore croire Joseph Kabila ? En septembre 2014, devant l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat congolais confirmait déjà la tenue des élections pour fin 2016 comme le prévoyait  la Constitution. Ce samedi devant la même Assemblée à New-York, Joseph Kabila a réaffirmé que « le cap vers des élections crédibles, transparentes et apaisées, (était) définitivement fixé ». Seul souci, il n’y a jamais eu d’élections en 2016… et il n’y en aura probablement pas non plus en 2017 ! Depuis maintenant 3 ans, le pays s’est installé dans une crise politique profonde, l’opposition accusant le président congolais de vouloir retarder volontairement l’organisation de la présidentielle pour se maintenir au pouvoir, alors que son dernier mandat s’est achevé le 20 décembre 2016.

About The Author

Télé 24 live

Number of Entries : 1612

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

© 2011 Powered By Wordpress, Goodnews Theme By Momizat Team

Scroll to top