You Are Here: Home » ACTUALITÉ INTERNATIONAL » Affaires Vaches: Après les Banyamulenges c’est bientôt les BANYAKWILUS et les BANYAKWANGOS

Affaires Vaches: Après les Banyamulenges c’est bientôt les BANYAKWILUS et les BANYAKWANGOS

Affaires Vaches: Après les Banyamulenges c’est bientôt les BANYAKWILUS et  les BANYAKWANGOS
MINEMBWEPICS
Hauts Plateaux, Itombwe, Sud-Kivu, RDC, Photo

Affaires Vaches au Mulenge

Mulenge est une localité du groupement Kigoma, dans la collectivité – chefferie de Bafulero du territoire d’Uvira, dans le Sud-Kivu (RDC). Elle se situe sur les hauts-plateaux surplombant la localité d’Uvira.

La localité est connue pour avoir donné naissance au terme « Banyamulenge », littéralement « habitants de Mulenge », des Tutsis Rwandophones originaires du Rwanda immigrent avec leurs vaches en République démocratique du Congo.

Et maintenant,

Affaires Vaches au Bandundu

Bientôt les BANYAKWILUS et  LES BANYAKWANGOS.

Affaires Vaches au Bandundu, bientôt le  Congo aura deux nouvelles tribus grâce à la classe politique congolaise, les médiocres Kulunas en cravate, dans quelques années, des nouvelles tribus verront le jour en République Démocratique du Congo,  les BANYAKWILUS  au KWILU et  les BANYAKWANGOS au KWANGO

Après la visite de six  ministres pour s’assurer de l’état de santé du bétail et régler le problème de cohabitations entre éleveurs et la population au Bandundu. Cette cohabitation est tout simplement une invasion des terres ou la conquête des terres à l’Ouest de la RDC.

Zebus-959x438

Qui sont les Banyamulenges?

Les immigrés rwandais dits « Banyamulenge

Selon l’Observatoire de l’Afrique centrale, les Banyamulenge auraient trois origines :

  • un premier groupe originaire du Royaume du Rwanda avant la colonisation ;
  • un deuxième en provenance du Burundi ;
  • un troisième de Tanzanie.

L’origine de Banyamulenge est bien connue : le Rwanda. Le géographe G. Weis cité par Willame, établit la présence des Rwandais qu’il appelle Ruanda dans l’Itombwe à partir de 1881 : « Ils ne sont guère plus de quelques centaines et l’administration coloniale n’a jamais réussi à s’imposer à eux (…) l’isolement particulier du haut versant et le plateau explique-t-il le maintien des traditions politiques chez les Ruanda (…) cette hiérarchie mieux cristallisée travaille à l’encontre de l’Administration qui se plaint encore en 1954 de ne pouvoir gouverner les Ruanda »

A ce peuplement ancien viendra s’ajouter une masse beaucoup plus importante constituée par des réfugiés tutsis qui fuyaient les différents pogroms de 1959-1962 et de 1973-1974 qui avaient eu lieu au Rwanda. Il semble que l’émigration des tutsi Rwandais suivait le schéma suivant : ils s’installaient d’abord à Bwegera ou à Mulenge (dans le territoire d’Uvira) et se dispersaient par la suite sur les hauts plateaux d’Itombwe et de Fizi.

Les immigrations tutsies au Sud-Kivu ne peuvent être saisies qu’en les replaçant dans le contexte global des migrations en Afrique centrale. L’historien congolais Birakaheka estime que ces pasteurs ne sont pas arrivés par une seule vague migratoire. Mais par petits groupes, largement échelonnés dans le temps. Ils arrivèrent par infiltration et ce mouvement a continué dans le territoire de l’EIC et fut renforcé par le colonisateur qui, à la recherche de la main d’oeuvre, a organisé la mission d’immigration des Banyarwanda dès 1937 vers le Congo45(*).

Plusieurs chercheurs corroborent la thèse de Birakaheka. La plupart des immigrés tutsis au Sud-Kivu seraient arrivés entre 1959 et 1974 fuyant les différentes répressions hutues au Rwanda. Hormis ceux qui sont arrivés en 1881(une centaine citée par Weis) ; il faut reconnaître qu’il existe au sein de ce peuple, une partie dont la nationalité ne devrait pas aujourd’hui être remise en question, si le critère historique était le seul critère déterminant. Il semble qu’actuellement, certains jeunes chercheurs de ce groupe, issus notamment de la génération des réfugiés de 1959, 1962, 1973 et 1974 entretiennent des amalgames et des ombres historiques sur leur origine et surtout sur la date de leur arrivée au Congo pour des fins politiques de réclamation d’une nationalité double et collective.

 

 

Par Benoit Landu, pour Tele24live

About The Author

Télé 24 live

Number of Entries : 1725

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

© Tous droits réservés © Télé 24 live Canada 2018

Scroll to top