You Are Here: Home » ACTUALITÉ INTERNATIONAL » RDC: Félix Tshilombo Tshisekedi, le veritable dauphin de Joseph Kabila

RDC: Félix Tshilombo Tshisekedi, le veritable dauphin de Joseph Kabila

RDC: Félix Tshilombo Tshisekedi, le veritable dauphin de Joseph Kabila

7207DF30-1A2B-48BA-8E91-7E81D6218DA1_w1023_r1_s
La nomination de Mr Félix Tshisekedi Tshilombo au Poste du Président de la République Démocratique du Congo après arrangement dernier entre la Kabilie et Félix Tshilombo dont Mr Shadary Emmanuel sacrifié suite à son échec profond. Le gagnant, Mr Fayulu Madidi, jugé hostile à la kabilie à travers Katumbi et Bemba (ennemis de Joseph Kabila). Encore une fois, le monde entier vient d’assisté à la nomination pure et simple de Mr Félix Tshisekedi à la succession de Mr Kabila Joseph. Élection à la Congolaise, triste réalité !

Le régime en place doit accepter la défaite mais refuse de céder le pouvoir. Les tractations sont en bonne voie avec le duo Tshisekedi – Kamerhe (Cach).

Tout était prêt dans les rangs du FCC (la plateforme de la majorité présidentielle) pour faire la fête et célébrer comme il se doit la victoire d’Emmanuel Shadary Ramazani, le dauphin du président hors mandat Joseph Kabila.

Mais à la veille de ce week-end, alors que Corneille Nangaa, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), annonçait le possible report de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle, la majorité commençait à vraiment comprendre qu’il allait être très compliqué de prétendre à la victoire. En effet, les scores enregistrés par leur candidat face au raz-de-marée de Martin Fayulu, le candidat de la plateforme de l’opposition Lamuka. Le scrutin tissé de fil blanc et la belle assurance du patron de la Ceni ont été balayés par une ferveur populaire que le régime n’avait pas vu venir.

L’écart en voix est abyssal. Le taux de participation trop faible (inférieur à 50% surtout à cause des soucis techniques liés à la machine à voter) pour prétendre réinjecter des millions de bulletins de votes en faveur de Shadary. En face, l’opposition (la plateforme Lamuka) a su mettre sur pied une structure de contrôle et de collecte des voix qui va lui permettre d’obtenir rapidement des milliers de procès-verbaux issus des bureaux de vote, l’Eglise catholique fait encore mieux. Dans les rangs de la majorité, la coupure d’Internet, prévue pour être imposée à la fermeture des bureaux de vote, doit être reportée. Le système de remontée des données initié par la Ceni via un canal parallèle ne fonctionne pas. Ces quelques heures sans black out vont faire toute la différence.

L’opposition et l’Église comprennent rapidement que le candidat de la majorité essuie une débâcle. L’Eglise additionne. Martin Fayulu, donné largement vainqueur, évite de claironner. Dans l’autre camp de l’opposition chez Cap pour le Changement (Cach), le duo Félix Tshisekedi – Vital Kamerhe se retouve, une fois de plus, au milieu du gué. Les deux hommes ont claqué la porte de Lamuka, moins de 24 heures après avoir participé à la désignation de Martin Fayulu à Genève lors d’une réunion des principaux leaders de l’opposition. « Une trahison », n’hésitait pas à dire Jean-Pierre Bemba, une des têtes de proue de ce mouvement avec Moïse katumbi, le 15 novembre. Impossible désormais de faire marche arrière pour Kamerhe et Tshisekedi. Les premières tractations avec le régime Kabila commenceront dès le jour de l’an. A ce moment-là, tout le monde est conscient que l’équipe de Lamuka a raflé la mise, l’ampleur de cette victoire reste à déterminer.

Gilbert Bosole

About The Author

Télé 24 live

Number of Entries : 1802

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

© Tous droits réservés © Télé 24 live Canada 2018

Scroll to top