You Are Here: Home » ACTUALITÉ INTERNATIONAL » RDC : la révèlation d’une fuite de documents prouveraient que Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle

RDC : la révèlation d’une fuite de documents prouveraient que Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle

RDC : la révèlation d’une fuite de documents prouveraient que Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle

Martin-Fayulu

Martin Fayulu président ? 

Plusieurs milliers de documents qui ont fuité le 15 janvier vers des médias étrangers prouveraient que Martin Fayulu est le véritable vainqueur de la présidentielle du 30 décembre. Le candidat de la coalition Lamuka aurait obtenu près de 60 % des voix selon ces données.

Ces données, qui ont fuité vers le Financial Times, TV5 Monde et Radio France internationale (RFI), sont de deux origines différentes. Une partie, attribuée à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), par l’intermédiaire d’un lanceur d’alerte, montrerait que Martin Fayulu a obtenu 59,4 % des voix et concernerait 86 % des suffrages exprimés. L’autre partie émane de l’Église catholique et le donne gagnant à 62,8 % des voix, ceci sur 43 % des suffrages.

Les médias concernés insistent sur la corrélation étroite entre ces résultats, mais ne cachent pas que les données présentées comme provenant de la Ceni sont aussi passées par les mains de proches de Martin Fayulu.

Les résultats de la Cenco portent sur 42,92% des suffrages et 28 733 bureaux de vote. Cela représente 8 millions suffrages exprimés le 30 décembre 2018 sur un total de 18 millions. « La Cenco a utilisé deux types de méthodologies : celle de l’échantillonnage utilisée par ailleurs par les instituts de sondage et une méthodologie plus massive qui visait à rassembler le plus de procès verbaux possibles à travers ses observateurs, nous explique Gérard Gérold, expert électoral et ancien conseiller de la mision de l’ONU en RDC.  L’échantillonnage qu’a retenu la Cenco de manière très scientifique, comportait 7 800 bureaux de vote, c’est-à-dire à peu près 10%. En croisant les résultats de ces deux méthodologies, je pense que la Cenco avait une juste approche des résultats de l’élection.»

Il en ressort que Martin Fayulu arrive en tête avec 62,8% des voix, devant le dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shardary crédité de 17,99% et enfin Félix Tshisekedi avec 15%.

« Les Évêques ont demandé à leurs observateurs de récupérer ou de photographier les données de tous les procès-verbaux de bureaux de vote qu’ils pouvaient, explique l’expert Gérard Gerold. Cela leur a donné une vision globale des résultats. »

Lorsqu’on compare ces résultats de la Ceni avec les compilations de la Cenco, la corrélation est quasi-parfaite. Par exemple dans la capitale Kinshasa, la Ceni livre les résultats suivants : Martin Fayulu en tête avec 73, 61% devant Félix Tshisekedi avec près de 17% et Emmanuel Ramazani Shadary avec 7,90%.

Les chiffres de la Cenco portant sur un échantillon plus restreint livrent un résultat similaire : 73,65% pour Martin Fayulu, 17,52%  pour Félix Tshisekedi et 7,40% pour Emmanuel Ramazani Shadary.

Même scénario pour la province d’Ituri. Les données de la Ceni donnent Martin Fayulu toujours vainqueur avec 85% quand la Cenco le crédite de 82% des voix.

About The Author

Télé 24 live

Number of Entries : 1830

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

© Tous droits réservés © Télé 24 live Canada 2018

Scroll to top